Ma rencontre avec Mirko Cro Cop

Posté le 10 mai 2013 par JB Globe-MMA

Dans Reportages

Rencontre-avec-Mirko-Crocop

Dans ce nouvel article, je vous raconte ma rencontre avec la légende croate, Mirko « Cro Cop » Filipovic, que j’ai rencontré en mars dernier dans son bar à Zagreb…

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (1)

C’est pendant sa préparation pour son combat à la finale du K1 WGP à Zagreb contre Jarrell Miller, que je me suis rendu en Croatie pour y faire une interview retraçant l’ensemble de sa carrière et ses projets à venir. Vous pourrez d’ailleurs retrouver cette interview en ce moment dans le nouveau numéro de Karaté Bushido disponible chez votre marchand de journaux.

Mirko « Cro Cop » Filipovic, 39 ans, 1m88, 110 kgs. Signes particuliers : High kick de la jambe gauche dévastateur, fightshort arborant le drapeau croate, un physique impressionnant avec des cuisses hors normes, ancien policier anti-terroriste et ancien député au parlement croate, champion du Pride Open Weight GP 2006, champion du K1 WGP 2013, musique d’entrée : « Wild boys » de Duran Duran.

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (11)

Pour moi (comme pour beaucoup), Mirko Cro Cop est une légende de ce sport au même titre que Wanderlei Silva et Fedor Emelianenko. C’est l’un des premiers combattants que j’ai suivi et encouragé lorsqu’il faisait carrière au K1 puis au Pride.  C’est l’homme qui détient le record du plus grand nombre de KO par high kick au Pride (4). Il a affronté les plus grands noms du MMA et a disputé des combats épiques. Je garde plein de bons souvenirs regardant ses combats avec mon père.

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (9)

J’ai eu la chance d’assister à deux de ses combats. Le premier, lors du Pride Otoko 2004, pour sa revanche contre Kevin Randleman. Le combat était expéditif, une guillotine qui a fait taper l’américain au bout de quelques minutes au 1er round. J’aurais voulu qu’il dure un peu plus longtemps pour faire durer le plaisir… L’autre combat auquel j’ai assisté était son combat à l’UFC 75 contre Cheick Kongo à Londres. Un vrai plaisir de vibrer une nouvelle fois au son de son morceau mythique « Wild Boys » de Duran Duran. Cette fois-ci, le combattant croate n’est pas reparti avec une victoire. Cheick a bien sur contenir Mirko et gagne par décision ce soir là.

Rencontrer Mirko c’était la réalisation d’un rêve de passionné. Et j’ai eu la chance de pouvoir le faire chez lui, à Zagreb en mars dernier.

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (7)

J’avais rendez-vous un dimanche à 18h dans son bar de Zagreb. Il faut savoir qu’il n’aime pas attendre les journalistes. A 17h30, j’étais déjà arrivé car je ne voulais pas me prendre un high kick… Son bar n’est pas très grand, l’ambiance est plutôt chaleureuse. On retrouve quelques éléments qui retracent la carrière de Mirko comme un trophée gagné au Pride ou une peinture de son combat contre Barnett au Pride. Je ne me suis pas trompé, je suis bel et bien dans le bar de Cro Cop.

Après 1h de mélange de stress, d’enthousiasme et d’excitation, je le vois entrer et se diriger vers moi. J’étais très impressionné et très heureux de le voir. Il portait un jogging avec un bombers noir avec dans le dos le logo du Pride brodé, et « Team Cro Cop » devant, sur l’épaule un écusson qu’un haut responsable militaire de l’armée américaine lui offert. Wow !

Il s’assoit à côté de moi et prend tout de suite beaucoup de place, vous imaginez bien, de par sa carrure très imposante…

Au début de l’interview, j’étais déstabilisé car j’avais  à faire à un Crocop un peu grincheux. Il venait de se réveiller de sa sieste et ne savait pas qu’il s’agissait d’une interview. Il pensait qu’il s’agissait juste de venir me saluer. Pris au dépourvu, il était au départ assez méfiant et pas très ouvert à la discussion. Il a suffit de quelques minutes d’échange pour que je retrouve un Mirko souriant, blagueur et taquin.

L’interview a duré près d’1H, durant laquelle on a pu retracer toute sa carrière et ses projets à venir. Au-delà de l’aspect sportif, on a pu parler de son expérience de député et  de sa carrière dans la police. J’ai pu aussi découvrir un petit bout de sa personnalité et ainsi que ses centres d’intérêts.

A la fin de l’interview, l’ambiance était conviviale et joyeuse, on s’est bien marré. Vous avez sûrement pu voir que Mirko aimait bien jouer aux cartes avec son équipe avant ses combats au Pride. Il s’agit en fait de la Belotte. A vrai dire, j’aime moi aussi y jouer, car mes grand-mères m’avaient initié à ce jeu quand j’étais plus jeune. Du coup, je l’ai défié de faire une partie contre moi. Il me dit OK, mais que je m’adresse au champion national et qu’il faut que je passe d’abord des qualifs…lol ! Ok le rendez-vous est pris 😉

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (6)

Mirko a eu la gentillesse de dédicacer quelques objets dont ces porte-clés en forme de gants de boxe ^^

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (2)

Je lui ai demandé s’il voulait bien me vendre sa veste du Pride. Quel collector !!

Interview Mirko CroCop Filipovic à Zagreb (8)

Je suis super heureux pour lui qu’il ait gagné cette ceinture du K1 WGP même si les mauvaises langues remettront en cause la légitimité de ce tournoi, mais il fallait quand même la gagner ! Il se pourrait même que sa carrière en MMA ne soit pas terminée non plus et qu’on pourrait peut-être même le revoir pour un ou deux combats à l’UFC…affaire à suivre !

Et vous, que pensez-vous de ce combattant ?

N’oubliez pas, vous pourrez retrouver l’interview complète dans le nouveau numéro de Karaté Bushido disponible d’ores et déjà chez votre marchand de journaux.

A bientôt sur Globe-MMA pour une nouvelle aventure !

 

Pour le plaisir, voici un très bon highlight de Mirko :

Retrouvez les articles de Globe-MMA sur la page Facebook et sur Twitter. Tous les mois des cadeaux à gagner! Si vous aimez Globe-MMA, cliquez sur « j’aime » sur Facebook. Merci !!

 

Articles similaires

Comments

Commentaires

Fondateur/éditeur de Globe-MMA.com

Commentaires (10)

  1. Je suis d’accord avec toi, ce mec est une légende vivante, moi aussi j’ai vibrer lors de ses combats au Pride, ces véritables guerres qu’il a livré pour avoir le droit d’affronter Fedor!!!! Quelle époque 😉 merci Mirko et merci JB pour ce moment de partage

  2. JB, un véritable rêve de passionné que de rencontrer la légende. Comme tu le mentionne, au même titre que wanderlei, tu te retrouve la devant une légende vivante. J’aurais aimé faire partie de ce voyage pour rencontrer le dévastateur high kick.

    • Tu m’étonnes ! Ces graces à ces gars là que j’aime autant le MMA aujourd’hui ! La prochaine j’essaye de te faire rentrer dans ma valise alors 🙂

  3. Meme profil que Wanderiel, les memes hommes tout aussi sympas l’un que l’autre!!
    De vrais combats!!! des champions!!!
    Une fois de plus SUPER TON REPORTAGE!!!

Comments are closed.