Interview de Saruwatari Sensei

Posté le 5 juillet 2012 par JB Globe-MMA

Dans Interviews, Livres/Magazines/Mangas

Rencontre avec Tetsuya Saruwatari, l’auteur des mangas Tough et Free Fight aux éditions Tonkam lors de son passage à Paris…

L’auteur m’a accordé un peu de son temps pour une interview passionnante qui nous plonge au cœur de sa passion pour les arts martiaux aux travers de ses oeuvres : Tough et Free Fight…Hajime !

1. A quel âge avez-vous commencé à dessiner des mangas?

J’ai commencé à dessiner plutôt sur le tard, à l’âge de 23 ans.

2. Tough était votre 1er manga ou avez-vous commencé par dessiner d’autres mangas? 

Mon 1er manga était un manga sur le surf. J’ai aussi fait beaucoup de mangas d’action.

3. Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer Tough et Free Fight?

J’ai commencé par dessiner une série qui était basé sur l’histoire d’une bande de voyous. Les lecteurs plébiscitaient surtout des mangas portant sur les arts martiaux, je me suis orienté vers un manga portant sur cet univers. En fait, j’ai toujours aimé les arts martiaux et j’ai toujours apprécié assisté à des combats. J’attendais juste une occasion de me lancer dans ce manga.

4. Pratiquez-vous un art martial?

Non, je n’ai jamais pratiqué mais j’ai le goût de regarder des combats et j’ai surtout beaucoup d’amis dans ce milieu.  J’ai même plus d’amis dans le milieu des arts martiaux que dans le milieu de l’édition 🙂

Tous les numéros Tough et Free Fight en édition japonaise.

5. Qui par exemple?

Un de mes meilleurs amis est combattant,il s’agit de Kazuo Takahashi « Yoshiki ». Il a participé à l’UFC 12 en 1997 contre Wallid Ismail. Il a gagné par décision contre ce combattant de JJB. A l’époque, aucun japonais n’était capable de battre le Jiu Jitsu Brésilien. Ça m’a beaucoup marqué. J’étais comme un fou dans la foule à encourager « Yoshiki ». Les personnes autour de moi en sont venues à m’encourager pour mes acclamations (rires). J’étais situé au niveau supérieur des gradins, derrière la rambarde, et tout le monde se demandait si je n’allais pas tomber du gradin tellement j’étais excité à l’encourager!

Kazuo Takahashi « Yoshiki »

Je me suis même inspiré de lui pour créer l’un des personnages présent dans le manga, Yoshiki Takaishi, dit le mangeur d’homme…

5. Quelle est votre source d’inspiration pour Kiichi?

Je n’ai pas spécialement de modèle d’inspiration. J’ai surtout voulu créer un personnage qui pouvait évoluer avec le temps, le faire grandir et murir. En ce qui concerne le style qu’il pratique, le Nadashinkage, je voulais qu’il soit le plus investi possible. C’est un personnage qui peut avoir plein de défauts mais il est très sérieux dans sa pratique des arts martiaux.

6. Comment vous êtes-vous inspiré pour créer cet art martial que vous appelez le Nadashinkage?

Je me suis d’abord basé sur des techniques qui existaient déjà dans d’autres disciplines de la vie réelle. J’ai ensuite changé les noms des techniques qui existaient déjà pour ensuite les faire évoluer à ma manière.

7. Combien de temps vous faut-il pour créer un nouveau volume?

Il me faut environ 3 mois.

8. Pour les phases de combat, quelles sont vos sources d’inspirations? Vous regardez beaucoup de combats?

Oui, il y a beaucoup de ça mais l’inspiration me vient également du cinéma.

9. Quel est le personnage le plus difficile à dessiner dans la série?

Celui qui meurt tout de suite ! (rires) En principe, les personnages difficiles à dessiner je les fait mourir tout de suite. (rires)

11. Qui est le plus fort entre Kiichi et Wanderlei Silva?

Bien sûr j’aimerais bien dire Kiichi!! (rires)

10. Est-ce que vous suivez toujours l’actualité du MMA au Japon et à l’international? Avez-vous déjà assisté à des évènements?

Oui, je suis l’actualité du MMA. J’ai commencé à aller aux Etats-Unis pour la 2ème édition de l’UFC. J’ai commencé à aller voir ces combats dont ceux de Ken Shamrock qui était issu du Pancrace.

12. Avez-vous assisté à un Pride? Lequel vous a le plus marqué?

Je les ai tous vus. Je suis même allé voir le Pride 32 aux Etats-Unis en 2006 et le K1 Heroes Dynamite aux USA où j’ai pu voir le combat entre Royce Gracie et Sakuraba.

13. Quel est votre plus belle rencontre de combattants?

Tous les combattants que j’ai rencontré m’ont tous laissés une impression forte. Masato, combattant du K1 est sûrement l’une de mes plus belles rencontres. C’est un homme très positif et volontaire. Tous les combattants sont sûrs d’eux et pensent de façon positive mais Masato avait un projet de carrière très précis et très affirmé. Je ne l’avais jamais rencontré avant qu’il devienne connu mais je l’ai repéré car il n’appartenait à aucune team. Il s’entraînait seul et allait même jusqu’à louer une salle pour s’entraîner tout seul. C’est vraiment ça qui m’a marqué chez lui. J’ai vraiment apprécié sa détermination et son courage.

Masato.

14. Avez-vous un mot pour vos fans français lecteurs de Globe-MMA?

Merci par avance de continuer de me soutenir en lisant mes mangas. Je ferai tout mon

possible pour continuer de vous créer des mangas qui vous plaisent.

Pour moi, dessiner un manga c’est comme les muscles, plus on les entraîne plus ils deviennent forts donc j’ai bien l’intention d’améliorer mon style et de continuer de m’améliorer au fur et à mesure du temps. Les prochains volumes ne vont aller qu’en s’améliorant!!

Je remercie beaucoup M. Saruwatari et les éditions Tonkam pour cette interview.

 

J’espère que vous avez eu plaisir à lire ces quelques lignes et que cela vous a permis de mieux connaitre l’auteur !

Voici quelques photos de l’auteur:

Saruwatari Sensei en pleine action:

N’oubliez pas que vous pourrez retrouver l’auteur à la Japan Expo pour des séances de dédicaces, des conférences et plein d’autres choses à découvrir sur le stand de Tonkam. (voir le programme complet ici).

Sachez également que vous pouvez vous procurer le dernier tome de Free Fight (Tome 31) car il vient tout juste de sortir (lire ici)!!

 

Tous les mois des cadeaux à gagner! suivez la page Globe-MMA sur Facebook !!

Articles similaires

Comments

Commentaires

Fondateur/éditeur de Globe-MMA.com

Commentaires (10)

  1. Waouuuu!! Super interview qui m’ont permis de découvrir des anecdotes dans ses rencontres que je ne connaissait pas…et de voir que comme lui,je tiens mon stylo de façon peut »orthodoxe »!!!
    J’espère qu’il y aura du beau monde à rencontrer lors de la Japan expo 2012!!!

  2. Super interview, JB! Qu’est ce que j’aurais aime etre la pour lui poser d’autres questions de fan! 😀
    Je ne savais pas qu’il a commence par un manga sur le surf, en revanche je possede ses autres mangas Dokuro, Oton, et Goyoujin Oniwakamaru. Mais Tough reste pour moi le meilleur!
    Bref, beau travail Globe-MMA!

  3. Super interview JB!!il y a une toute petite faute d’inattention au début JB regarde bien tu vas la trouvé,sinon continue a nous faire kiffé la Japan Expo!

Comments are closed.