Taylor Lapilus, l’espoir du MMA français

Posté le 5 septembre 2016 par Didier

Dans Non classé

lapilus-sept-3

C’est la 2ème fois que Taylor Lapilus combat en Allemagne. La première fois il avait magnifiquement gagné face à Sasaki par TKO au 2ème round.

Le voici de retour face à Leandro Issa, un expert en jiu jitsu brésilien pour l’UFC Hambourg Arlovski vs Barnett.

Nous avons eu la chance de le rencontrer avant et après son combat à l’UFC Hambourg (UFN93) pour qu’il nous fasse part de ses impressions avant et après sa victoire.

 

Jeudi 1er septembre

Globe-mma: Bonjour Taylor, tu n’as pas combattu depuis novembre 2015, comment vas-tu depuis?

Taylor Lapilus: Je vais bien, plutôt en forme, on a fait une bonne prépa avec mon coach Fernand Lopez à la MMA Factory. Ça s’est bien passé, j’ai eu des bons sparrings, on a vraiment fait un bon boulot et donc je me sens bien.

GM: Tu viens de subir ta première défaite à l’UFC contre Erik Perez, qu’as-tu changé pour ce combat, qu’est-ce que cela t’as appris?

TL: On a pas forcément changé beaucoup de choses, on surtout essayé d’amélioré des points forts et essayé d’amiéliorer certains points faibles. Ensuite ça m’a apporté de l’expérience, une défaite apporte toujours quelque chose, il faut en tirer le positif. Je sens que j’ai évolué et que j’ai compris des choses, j’ai grandi en tant que combattant.

GM: Tu combats un spécialiste du jiu-jitsu brésilien tout comme toi, comment vois-tu le combat se passer?

TL: On va voir samedi J Contrairement à ce qu’on pense il va essayer de boxer, je le vois mal essayer d’aller au sol directement. Maintenant ça va être à moi de dominer les aspects du combat qui pourrait le mettre en danger, notamment le striking, et puis si on arrive à maîtriser la situation ça va bien se passer.

GM: On a vu une claire évolution de ton stiking depuis ton 1er combat à l’UFC, tu préfères terminer ton combat par un KO/TKO ou une soumission?

TL: Je rentre pas directement dans le combat avec un idée de ce qui va se passer. On peut mettre un stratégie en place qui peux ne pas se passer le jour du combat. Je peux arriver en me disant que je vais le mettre KO et puis au final on se rend compte qu’au sol il y a quelque chose à faire. Je ne vais pas me relever alors que je peux finir le combat avec une soumission. J’ai pas d’idée précise de finish, juste, si il fait une erreur je le finirai.

GM: Tu as toujours combattu en Europe, aimerais-tu combattre aux US?

TL: J’ai pas trop de problèmes à me déplacer mais clairement ça m’arrange de combattre en Europe, c’est à côté de la maison, il y a pas mal de paramètres en moins à gérer.

GM: Ton frère est également un combattant MMA, d’où ton surnom, à quand l’UFC pour lui?

TL: Bientôt j’espère, c’est clairement l’objectif. Double Impact, c’est pr rapport à mon frère, c’est la 2ème partie du Double impact. J’attends avec impatience le moment où il va me rejoindre, il a les qualités pour, il est vraiment très dangereux, il est vraiment fort. C’est un showman, il aime ça, donc je pense qu’arrivé à l’UFC il fera vraiment parler de lui, j’ai aucune inquiétude la dessus.

GM: Aimerais-tu combattre sur la même carte que lui?

TL: ça je sais pas, c’est délicat. Si c’est quelque chose à faire, oui ça fait plaisir, maintenant en terme de concentration ça peut être à double tranchant. Si il combat avant moi ou je combats avant lui, si ça se passe bien ça peut être une grosse motivation, si ça se passe mal ça peut peser dans la balance. Je sais pas pour le moment, je voudrais pas me précipiter en répondant.

GM: Tu es un des rares  combattant à représenter la France à l’UFC, que penses-tu de l’évolution du sport et de sa perception en France?

TL: Je penses que le sport a bien évolué, il évolue chaque année, le niveau français augment aussi. Dans notre salle, au MMA Factory, on a beaucoup de talent, on est bien encadré, ce qui fait que le niveau évolue de jour en jour. Ça tire forcément le MMA français vers le haut et dans un futur proche je ne serai pas étonné qu’il y ai beaucoup plus de combattants français à l’UFC.

GM: Que penses-tu de l’évolution de Francis Ngannou?

TL: C’est une très bonne évolution, je pense que Francis est vraiment fait pour ça, il a des bonnes aptitudes physiques, il est malin, il ne se repose pas sur ses lauriers, il sait ce qu’il faut faire. Il a évolué très vite, je pense que ce n’est que le début. Il va encore plus prendre d’expérience dans l’organisation et je pense que dans un futur proche il fera des gros combats.

GM: Que penses-tu de la folie actuelle Diaz/McGregor?

TL: J’ai la partie un peu combattant et la partie un peu fan. On sait qu’on est un peu obligé de passer par là pour se vendre, se médiatiser, donc je peux comprendre et après il y a la partie fan qui apprécie le show, ça fait des épisodes, le 1er McGregor perd, le 2ème Diaz perd, tout le monde s’attend à un troisième, donc forcément ça crée une histoire et de l’engouement et les gens sont intéressés. Et c’est très bon pour notre sport en fait, c’est ce qui va nous donner encore plus de visibilité et qui va vraiment valoriser tout l’UFC. A partir du moment où l’UFC est valorisé, je suis aussi valorisé indirectement, donc moi ça m’arrange et je pense que c’est très bien pour le business.

GM: Que penses-tu de leur salaire?

TL: Ils sont très bien payés. Je vais pas les jalouser. C’est le fruit du travail en fait. Ils ont réussi à se vendre comme il faut et à faire le boulto qu’il faut. C’est vrai que le trashtalk de Conor a participé à faire l’homme qu’il est, maintenant il a dit des choses, il a fait des promesses, il a réalisé toutes ses promesses. Donc il a fait le boulot, je trouve ça normal qu’il soit payé. Demain, si j’arrive à me vendre comme lui se vend… C’est vrai qu’il sont très bien payés mais ils ont réussi leur coup, chapeau bas eux deux.

GM: Que penses-tu de la vente de l’UFC?

TL: Je sais pas, je ne pourrais pas me prononcer sur le sujet pour le moment. De l’intérieur j’ai pas encore vu trop de changements, et j’ai pas assez de recul sur les choses pour pouvoir exactement dire ce que j’en pense, du coup il faudrait peut-être me reposer la question d’ici quelques temps.

GM: As-tu quelque chose à dire à tes fans?

TL: Merci pour tout le soutien que vous m’apportez, je reçois tous vos message, j’essaie d’y répondre à tous même si c’est pas toujours évident de répondre à tout le monde. JE reçois aussi tous les commentaires. Il faut vraiment prendre le temps de remercier toute cette énergie que les fans nous envoie, toute cette positivité parce que ça nous aide à être meilleur combattant, vraiment. Donc je remercie toutes ces personnes qui prennent 30 secondes de leur temps, 2 ou 3 minutes pour m’écrire un message ou s’asseoir devant la télé pour regarder le combat en espérant me voir gagner, c’est vraiment quelque chose qui me tiens à coeur et qui me rajoute une force supplémentaire en fait pour gagner mes combats.

Donc je vous remercie, je ferai en sorte de ne pas vous décevoir samedi et puis restez positifs, entreprenez tout ce que vous voulez entreprendre et puis on se voit bientôt.

 

Interview complète en video sur

 

 

Vendredi 2 septembre

Taylor Lapilus fait le poids 136 pounds (61,69 kg) en brandissant le drapeau français au Barlcaycard Arena d’Hambourg.

#UFCHamburg_lapilus

#UFCHamburg_WEIGHINS13

crédit ©yellowcat2016

Samedi 3 septembre

Taylor Lapilus (11-2-0) gagne contre Leandro Issa (13-6-0) par décision unanime (30-27 / 30-27 / 29-28 )

DSC_0401

crédit (c) Onlike.net

Lapilus vs. Issa scorecard

Résumé du combat

Round1

Le brésilien mets directement la pression et montre ses intentions. Il tente longuement d’amener Lapilus au sol, y arrive brièvement et s’y remet.

Le combat se passe majoritairement dans le clinch, le français défendant les takedowns de son adversaire.

A 1 minute 30 de la fini du round Taylor arrive à reprendre de la distance et enchaîne de multiples combinaisons au visage du brésilien.

Lapilus poursuit son adversaire à travers la cage et essaie de le terminer mais le gong de fin de round retentit.

Round2

Le français prend le centre de la cage tandis que Issa est plus hésitant dans ses takedowns. Il arrive à toucher Lapilus avec un puissant kick au corps.

Issa retente un takedown sans succès. Lapilus retourne la situation, les 2 combattants se séparent.

Le français mets la pression tout en gardant sa distance, il touche régulièrement et puissamment son adversaire avec des jab rapides.

Lapilus attrape un kick au corps du brésilien et tente le takedown. Le brésilien tire la garde en guillotine dont Lapilus sors directement.

Round3

Le 2 combattants échangent des frappes au corps. Issa tente un long takedown bien défendu par Lapilus. Dans le break du clinch Lapilus tente un coup de coude retourné et rate de quelques centimètres.

Issa repart sur une longue tentative de takedown. Le français se dégage et retourne la situation envoyant quelques coudes au visage du brésilien. A la séparation Taylor touche plusieurs fois Issa au visage jusqu’à ce qu’ils re-clinchent.

 

Interview post-combat

GM: Bonjour Taylor, tout d’abord félicitations! Tu as été extrêmement dominant dans le striking et tu as réussi magnifiquement à défendre tous tes takedowns ou presque, que penses-tu de ton combat?

TL: C’était un combat très dur, honnêtement j’ai senti que mon adversaire avait un très gros grip. J’ai été surpris par son grip. Ça a pas été facile, très solide aussi sur les frappes, je l’ai touché 2 ou 3 fois et il a réussi à revenir donc je le remercie d’ailleurs, parce qu’un bon combat ça se fait à 2.

DSC_0248

crédit (c) Onlike.net

GM: Malgré le fait que tu le domine en striking est-ce que tu n’étais pas un peu frustré pendant le combat d’être plaqué sur cette cage constamment et qu’il essaie de te mettre au sol?

TL: J’ai passé tellement de temps pendant la préparation avec les fesses par terre ou contre la cage, du coup c’était juste ce que j’ai vécu, le repousser, défendre donc du coup non pas de frustrations. J’ai juste reconnu le boulot qu’on a fait à la salle.

DSC_0201

crédit (c) Onlike.net

GM: Rien t’as surpris dans ce combat?

TL: Son grip, il m’a vraiment surpris là dessus, et sa résistance aussi.

GM: Où te sens-tu dans la division et as-tu quelqu’un dans la ligne de mire?

TL: C’est pas mon style de poser des fiches sur la tête des gars. Donc pour le moment j’ai aps de cible, je prendrai le combattant que l’UFC me proposera, je répondrai présent. J’ai envie de leur montrer qu’ils peuvent compter sur moi et que je fais partie des gars solides de la division et que je compte rester là longtemps.

GM: Tu veux recombattre prochainement ou plutôt te reposer? Est-ce que tu veux encore combattre cette année?

TL: Je suis jeune donc je me reposerai plus tard, j’aimerais combattre avant la fin de l’année. J’ai vraiment envie de montrer à l’UFC qu’ils peuvent compter sur moi et quand ils m’appellent je serai là et je viendrai.

GM: Tu as entendu ton nom qui était scandé dans l’arena, ça fait plaisir?

TL: ça fait plaisir parce que parce que non seulement entre les fans qui m’écrivent sur les réseaux sociaux et les fans qui font carrément le déplacement pour venir. Tout à l’heure j’ai croisé un groupe de gars de Marseille, ça m’a fait plaisir, c’est ça le sport, ça réuni tout le monde, ça fédère vraiment une joie de vivre et c’est ce qui me fait plaisir, c’est pour ça que je suis content de combattre et que je suis content de représenter mon pays, c’est vraiment ce que j’aime.

GM: Dernier petit message pour tes fans?

TL: Je vous remercie encore, ça s’est bien passé, je pense que vous avez aussi votre part là dedans et je vous remercie beaucoup pour tout ça. Merci pour le soutien et merci pour les encouragements et à un prochain épisode!

 

Interview complète en video sur

 

Interviews de Didier Malchaire et Mehdi Ben Larbi pour www.globe-mma.com

Remerciement à Anthony BOSCHER de ONLIKE.NET pour les photos cageside

Articles similaires

Comments

Commentaires