Mon nouvel an 2004 au Pride Otoko Matsuri – Sadame

Posté le 1 janvier 2013 par JB Globe-MMA

Dans Chroniques

Il y a 8 ans déjà, je fêtais le nouvel an 2004/2005 dans un lieu unique pour un évènement exceptionnel : Le Pride Otoko Matsuri – Sadame à la Saitama Super Arena au Japon. Retour sur ce réveillon inoubliable…

Globe-MMA a déjà commencé en quelques sortes en 2004, lorsque je suis parti pour la première fois au Japon pour assister à l’un des évènements qui me faisait le plus rêver : le Pride. C’était je pense l’une des plus belles card du Pride réunissant tous mes combattants préférés à l’image de Wanderlei Silva, Anderson Silva, Yoshida, Crocop, Dan Henderson, Gomi, Mark Hunt, Fedor et Minotauro !! Du coup, du haut de mes 20 ans, j’ai cassé ma tirelire sur un coup de tête seulement 2 mois avant l’évènement du 31 décembre. J’ai réussi à rentrer en contact avec les dirigeants de la célèbre organisation japonaise pour obtenir une place, puis j’ai organisé mes 10 jours de vacances au pays du soleil levant. Le rêve !

En plus de ma passion pour le MMA, je suis très passionné par la culture japonaise (merci Dorothée) et donc, faire ce voyage au Japon était l’occasion rêvée pour associer tous ces centres d’intérêts : MMA, mangas, jeux-vidéos, high tech, gastronomie, architecture, histoire…

Après un vol direct Paris-Tokyo avec la JAL, je suis arrivé vers 13h à mon hôtel à proximité du marché aux poissons de Tsukiji. Après avoir posé mes valises, grosse fatigue et dodo jusqu’à 20h, parfait pour aller diner me direz-vous ? Ne sachant pas trop où aller, je décide d’aller diner au restaurant de l’hôtel pour y découvrir les spécialités locales. Je prends un menu qui me semblait pas mal avec plein de bons petits plats. Le serveur m’apporte un premier plat, puis un deuxième, puis un troisième et un quatrième, un cinquième…totalisant une bonne dizaine de mets. J’étais ravi car j’avais eu la chance de goûter à des plats typiques mais arrivé à l’addition, j’ai eu le coup de grâce : environ 150€ le diner ! Avec le décalage horraire et la conversion Yen/Euros, je me suis complètement trompé…C’était le moment de me faire seppuku car je venais de perdre la moitié de mon budget vacances T_T

Arrivé quelques jours avant le D-day, j’en ai profité pour bien visiter les différents quartiers de la ville tels que Asakusa, Akihabara, Ueno, Shinjuku, Roppongi, Harajuku. Et j’ai visité les monuments célèbres comme la Tokyo tower.

Deux jours avant le Pride, je me suis rendu dans les bureaux du Pride pour rencontrer M.Shinoda, M.Uchimura et les autres. Les bureaux étaient situés au 3ème étage (je crois) d’un petit immeuble très discret. Arrivé là-bas, j’ai reçu un très bon accueil, c’était un grand plaisir de pouvoir être dans ces lieux. Après m’avoir servi un thé, Shinoda m’explique que finalement, le combat entre Sakuraba et Wanderlei ne se fera pas et que Wand allait affronter Mark Hunt !! What ?!?!! J’étais à la fois déçu de ne pas pouvoir voir Saku combattre et excité de voir l’affrontement entre Wand et Hunt qui faisait une trentaine de kilos de plus que lui…Ensuite nous avons discuter pendant une petite heure, c’était très intéressant !

Le jour tant attendu est enfin arrivé. Nous sommes le 31 décembre 2004, je sors de l’hôtel, les rues sont blanches, recouvertes de neige. C’est tout simplement magnifique ! L’ouverture des portes était prévue pour 15h, j’y étais pour 11h car je voulais arriver dans les premiers pour acheter des goodies et bien me placer au niveau de la porte d’entrée.

 A l’extérieur de la Saitama Super Arena, on pouvait retrouver pleins de petites boutiques comme on peut retrouver autour du Stade de France. Pour ceux qui aiment les goodies, c’était le paradis ! Il y avait de tout : porte-clés, t-shirts, sweats, dvd, livres, gants, figurines HAO…Tout à l’effigie des combattants et du Pride, que du collector ! J’étais un peu frustré étant donné que j’avais sabré une partie de mon budget dans le 1er resto…mais autant vous dire que j’ai réussi à contacter le banquier car je ne pouvais pas faire autrement face à toutes ces merveilles. Je suis reparti avec la paire de gants officielle du Pride, des porte-clés en forme du tatouage derrière la tête de Wand, un t-shirt et un short Chute Boxe, un sweat à capuche Sakuraba, une serviette de bain, un livre, deux figurines HAO et j’en oubli peut être encore. Les gens s’arrachaient les goodies, c’était dingue, il y avait beaucoup de monde !

Après mes petites emplettes, je me suis rendu devant les portes d’entrée. C’était génial car on entendait les répétitions que faisaient les ingénieurs du sons avec les musiques d’intro des combattants !!

15H : Les portes s’ouvrent enfin, après avoir attendu à l’extérieur dans le froid sous la neige. Je m’émerveille en regardant cette grande salle. Je m’installe à ma place et à mon plus grand bonheur, je suis assis non loin du ring.

Le grand rideau doré m’intrigue…Tout le monde commence à prendre place dans la salle.

Après une bonne heure d’attente, la salle est pleine, les lumières s’éteignent. Seulement 6 grands projecteurs sont allumés en direction du plafond. On entend des bruits de taiko (tambours japonais) retentir dans la salle. Le public élève la voix avec des applaudissements. Takada en tenue traditionnelle blanche se dirige vers le grand rideau doré. Au même moment, un taiko géant descend en face du rideau rythmé par le bruit des autres taiko qui s’accélère de plus en plus. Takada se tient devant le taiko avec ses deux baguettes de bois. C’est cérémonial, c’est fantastique. Il fait sonner le premier coup avec une sorte de kiai (cri) et déchire sa tenue traditionnelle !!! Le public est fou !! Takada entame une rythmique sur le tambour géant. Il est accompagné par six autres personnes qui jouent sur de plus petits taiko. C’est très impressionnant !

DVD Fightsport

Après trois minutes, il termine la séquence par un kiai. Le public applaudit et crie fort. Takada se concentre…Et là, ta dam dadam, ta dam dadam, ta dadam… la musique du Pride au taiko puis accompagné des violons. En japonais, le maitre de cérémonie annonce l’ouverture des festivités d’un grand cri, à ce moment là, le rideau tombe, une série de feux d’artifices éclaire la salle et laisse apparaitre tous les combattants se tenant debout les uns à côté des autres devant des écrans géants et une main dorée avec le pouce levé.

DVD Fightsport

C’est incroyable !! Lene Hardt, la voix du Pride, annonce tous les combattants un par un. Et encore un feu d’artifice pour terminer la présentation des combattants. Là je réalise que je vis un truc de dingue !!

DVD Fightsport

1er combat de la soirée, Minowa avec son fameux slip rouge bat l’allemand, habitué plutôt aux règles du K1, par clé de talon au 1er round à seulement 27secondes.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Le « freak » Giant Silva perd par clé de bras au 1er round à la 5:47 minutes.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Ryan Gracie gagne par clé de bras au 1er round à la 8:33 minutes.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Ryo Chonan réussit l’exploit en battant Anderson Silva par clé de talon au troisième round. Incroyable ! Et dire que je peux me targuer d’avoir vu The Spider perdre…lol !

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Takimoto bat Sentoryu par décision unanime.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

L’un des combats vedette de la soirée opposant les deux médaillés olympiques, l’un en judo à Barcelone et l’autre en lutte à Sydney. Gardner s’impose par décision unanime après un combat pas très passionnant…

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

J’attendais absolument cette revanche après que Randleman avait mis un KO retentissant à Crocop quelques mois auparavant. Le croate a guillotiné l’américain après seulement 41 secondes au 1er round !

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Hendo remporte le combat par décision partagée.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Gomi, au sommet de sa gloire, met KO l’ancien champion de l’UFC avec une belle série de coups de poings au bout de 6 minutes dans le 1er round.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

L’un des combats que j’attendais le plus…

Le fameux staredown de Wand qui nous fait tous vibrer !!

Wand ne recule pas devant son adversaire qui n’a pas tout à fait le même gabarit que lui. Au contraire, on dirait que ça le motive encore plus !

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

L’ancien champion du K1, tente des excentricités comme ici avec cet écrasement des fesses ! J’étais mort de rire !!

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Les combattants se sont rendus coups pour coups. C’était fantastique !

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Après trois rounds de folie, Hunt l’emporte finalement par décision partagée. Ce combat était épique !

Voici le choc des titans pour la ceinture des poids lourds de l’organisation.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Fedor remporte le combat après trois rounds d’anthologie face au brésilien et devient le champion incontesté du Pride.

(Crédits : Susumu Nagao Photograph)

Une fois l’event terminé, alors que j’allais quitter l’Arena, qui je croise ? Alistair Overeem (avec quelques kilos de muscles en moins…)

En conclusion, je suis vraiment heureux d’avoir eu la chance d’avoir pu assister à cet évènement qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. J’ai eu beaucoup de plaisir à écrire cet article et j’ai même encore ressenti des frissons 😉

J’espère que ce récit vous a plu. Je vous souhaite encore à tous une très bonne année 2013 !! Portez-vous bien et vivez à 100% votre passion pour cette nouvelle année!

A très bientôt sur Globe-MMA !

Retrouvez les articles de Globe-MMA sur la page Facebook et sur Twitter. Si vous aimez Globe-MMA, cliquez sur « j’aime » sur Facebook. Merci !!

 

Articles similaires

Comments

Commentaires

Fondateur/éditeur de Globe-MMA.com

Commentaires (6)

  1. Merci JB 😉
    Que dire après ça, le Pride qui pour beaucoup encore, reste et restera la meilleure organisation de MMA, surtout à cette époque!!!
    Et tu y étais, quel pied tu as du prendre!!!
    Bonne année et bonne santé…PRIDE NEVER DIE 🙂

  2. Super article , je t’envie vraiment sa devait vraiment être phénoménale et quelle carte ce pride !!, je t’avais déjà vu sur un article de fightsport c’est super continue comme ça, je peine tellement à trouver des gens qui aiment et qui connaissent surtout le MMA :D, tu ma donner envie de casser la tirelire la lol.

Comments are closed.